Critiques







Extraits (critiques complètes par pays plus bas)

des USA

de France

d’Allemagne

du Royaume Uni

de Grèce

Eleftherotypia , Athènes, Grèce (G. Svolos)

“…(son) vigoureux, agile, enrichi d'explosions brillantes de virtuosité…” - “…son spectre d'expression était d'une étendue impressionnante, …des indiscrétions contemplatives en pianissimo, … aux marches à la charge démoniaque et aux parodies mélodiques sur des rythmes dansants...” - “… qui ont offert une qualité rare et une poids spécifique à cette expérience auditive réellement unique! ”

> Lire la critique

Fanfare, USA (Walter Simmons)

“…constitue probablement le CD le plus important dédié à la musique pour piano de Barber …” - “... Même la fameuse Sonate pour Piano de 1949, jouée par Lilia Boyadjieva avec une combinaison extraordinaire de force et de délicatesse, est une des meilleures interprétations jamais enregistrées ...."

> Lire la critique

Fanfare, USA (Walter Simmons)

"… cette distinction (du meilleur enregistrement de la musique pour piano de Barber) revient au CD … avec la pianiste bulgare Lilia Boyadjieva … cet enregistrement (… correspond) à l'exécution la mieux réalisée de la Sonate pour piano sur CD...” - “… Si on est intéressé par le meilleur enregistrement de la Sonate de Barber, je recommanderais Boyadjieva…”

> Lire la critique

Le Monde de la Musique, France (M. le Naour)

“… Lilia Boyadjieva séduit par la qualité de son doigté, la clarté des plans sonores, la compréhension des différents climats et son toucher toujours subtilement dosé…” 

> Lire la critique

Diapason, France (Alain Cochard)

“…la conception engagée, vivante et poétique de Lilia Boyadjieva atteint toujours sa cible…”

> Lire la critique

Tempo, Royaume Uni (C. McDonald)

“… Lilia Boyadjieva a aussi toute la force musculaire nécessaire pour les grands moments de ce morceau assuré, parfois truculent, mais elle apporte plus de délicatesse et de fluidité aux passages sentimentaux et expressifs qui sont, peut-être, plus caractéristiques de Barber. C'est une lecture lyrique et changeante, autant que puissante.” 

> Lire la critique

EPTA, Royaume Uni (M. Miller)

“… Les interprétations de Lilia Boyadjieva sont irrésistibles, pleines de couleurs excitantes qui montrent une affinité avec le style de Barber…”

> Lire la critique

Heidenheimer Neue Presse, Allemagne (Hans-Peter Leitenberger)

“… (Fantaisie Chromatique et Fugue) … elle a rendu à la force expressive directe de ce morceau son vrai sens…” - “… un rare plaisir que de retrouver une interprétation qui offre la puissance suggestive et le style particulier de cette œuvre…”

> Lire la critique

Schwäbische Post, Allemagne (Moskaliuk)

“…de la création de Chopin… après chaque arrêt, chaque interruption, la pianiste bondissait vers de nouvelles hauteurs ou vers de nouvelles profondeurs, exubérante, mélancolique, vivante. ” - “… Lilia Boyadjieva a joué clairement, magistralement, sans sentimentalité et chacune de ses notes, semblait annoncer sa propre vérité immuable…”

> Lire la critique

Fanfare, (Walter Simmons)

“... le disque avec la pianiste Lilia Boyadjieva, propose un certain nombre de pièces jamais enregistrées à ce jour, et constitue probablement le CD le plus important dédié à la musique pour piano de Barber…” - “... Three Sketches and ... Fresh from West Chester ... Découvrir ces morceaux de jeunesse, joués par Boyadjieva sans le moindre soupçon de condescendance, fournit un point de départ pour apprécier les morceaux qui vont suivre juste après... ” - “... Même la fameuse Sonate pour Piano de 1949, jouée par Lilia Boyadjieva avec une combinaison extraordinaire de force et de délicatesse, est une des meilleures interprétations jamais enregistrées... ” (CD “Barber piano works”)

> Lire la critique

Fanfare, (Walter Simmons)

“… cette distinction (du meilleur enregistrement de la musique pour piano de Barber) revient au CD … avec la pianiste bulgare Lilia Boyadjieva … cet enregistrement (… correspond) à l'exécution la mieux réalisée de la Sonate pour piano sur CD...” - “… Si on est intéressé par le meilleur enregistrement de la Sonate de Barber, je recommanderais Boyadjieva…” (CD “Barber piano works”)

> Lire la critique

Fanfare (Peter Burwasser)

“… il s'agit, pour une fois, d'un "album concept qui fonctionne. Il est fascinant d'écouter une forme durable et plutôt indigeste, résistant aux ravages du temps sans effort…” - “… Son Liszt est impressionnant, très assuré et éclatant de couleurs. Dans tout son jeu, il y a une intense concentration sur l'objectif et un contrôle dynamique audacieux…” (CD “Autour de la fugue”-

> Lire la critique

Le Monde de la Musique (Michel le Naour)

“… La soliste maitrise parfaitement une forme très complexe qui a recours aux procédés dodécaphoniques avec un finale fugué et syncopé d'une redoutable difficulté. … Lilia Boyadjieva séduit par la qualité de son doigté, la clarté des plans sonores, la compréhension des différents climats et son toucher toujours subtilement dosé…” (CD “Barber piano works”)

> Lire la critique

Diapason (Alain Cochard)

“… outre l'originalité de son choix de répertoire elle en offre une interprétation très convaincante. Œuvre test, la vaste Sonate est l'objet d'une approche à la fois maîtrisée et sensible, respectueuse de la variété de climats de l'ouvrage autant que de sa redoutable complexité rythmique et polyphonique…” - “… la conception engagée, vivante et poétique de Lilia Boyadjieva atteint toujours sa cible.” (CD “Barber piano works”)

> Lire la critique

Répertoire (Gérard Honoré)

“… la jeune pianiste convainc très largement par la franchise de ses attaques et la puissance de son engagement, ainsi que par le jeu des oppositions qu'elle développe entre épisodes lyriques et successions d'accords très marqués…” (CD “Barber piano works”)

> Lire la critique

Le courrier – Celles sur Belle

“… Entièrement au service de l'œuvre, l'artiste fait progresser chaque composition jusqu'à son terme, en en dégageant la signification à travers un jeu très fortement contrasté. Cristal des arpèges, puissance des accords…”

> Lire la critique

Centre Presse – Poitiers (Colette Meunier-Sicard)

“… Un jeu fluide, expressif et sensible, une forte personnalité, des sonorités transparentes, une belle technique peuvent résumer les dons de la pianiste bulgare Lilia Boyadjieva…” - “… elle donne à ses interprétations un sens profond, réfléchi. Beaucoup de souplesse, de légèreté, mais attention à l'eau qui dort. Son tempérament volcanique par instant lui confère une puissance profonde…”

> Lire la critique

Heidenheimer Neue Presse (Hans-Peter Leitenberger)

“… elle a maîtrisé la Chromatique débordante, la retenue audacieuse et la construction des développements tenus de Fantaisie émouvante, de sorte qu’elle a rendu à la force expressive directe de ce morceau son vrai sens. Les arpèges avec leurs harmonies entremêlées et la fugue, caractérisée par sa finesse harmonique, étaient exécutés brillamment…” - “… la pianiste extrêmement concentrée a maîtrisé l'énergie des basses en croissance chromatique et a développé l'humeur magique de la coda avec sensibilité…” - “… un rare plaisir que de retrouver une interprétation qui offre la puissance suggestive magique et le style particulier de cette œuvre…” - “… ont démontré la versatilité de la puissance de jeu de l'artiste…” - “… a réussi magistralement avec des replis de force extrêmes et de la passion de l'hymne guerrier. Cela a été un concert émouvant, enthousiasmant, exécuté avec une virtuosité qui vous transporte…" (Bach - Moussorgsky)

> Lire la critique

Schwäbische Post (Vivien Moskaliuk)

“… C'était un programme inusité que la pianiste Bulgare, formée au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, avait choisi. La "Fantaisie Chromatique et Fugue" de JS Bach est rarement jouée et cela a été palpitant d'entendre la complexité brute de cette œuvre pendant qu'elle se déployait devant nous avec ses mouvements vers le haut et vers le bas. Les épisodes musicaux que Lilia Boyadjieva a exécutés magistralement, avec beaucoup de tempérament mais, en même-temps, avec un effet dramatique calculé, n'ont laissé aucune place aux pensées personnelles jusqu'à ce que le flux de la narration mélodique ait amené, lentement, une détente à travers une opulence paradoxalement plus fraiche…” - “… Ses doigts ont communiqué un art dramatique subliminal même aux suites de tons les plus romantiques, un feu tranquille, lequel parfois se cabrait et parfois disparaissait presque complètement derrière le sens étincelant de la création de Chopin… après chaque arrêt, chaque interruption, la pianiste bondissait vers de nouvelles hauteurs ou vers de nouvelles profondeurs, exubérante, mélancolique, vivante...” - “… Lilia Boyadjieva a joué clairement, magistralement, sans sentimentalité et chacune de ses notes, semblait annoncer sa propre vérité immuable…” (Bach - Moussorgsky)

> Lire la critique

Tempo (CALUM McDonald)

“… Lilia Boyadjieva a aussi toute la force musculaire nécessaire pour les grands moments de ce morceau assuré, parfois truculent, mais elle apporte plus de délicatesse et de fluidité aux passages sentimentaux et expressifs qui sont, peut-être, plus caractéristiques de Barber. C'est une lecture lyrique et changeante, autant que puissante…” - “… sa cadence et sa souplesse rythmique dans la troisième et la quatrième "Excursion" sont un vrai délice et, aussi, elle est offre plus d'atmosphère dans la "Nocturne", qui devient une rêverie plus sombre sous ses doigts…” (CD “Barber piano works”)

> Lire la critique

EPTA (Malcolm Milner)

“… Les interprétations de Lilia Boyadjieva sont irrésistibles, pleines de couleurs excitantes qui montrent une affinité avec le style de Barber. … Lilia Boyadjieva accentue superbement les contrastes délicats en filigrane du Scherzo avec le mouvement lent soutenu, incroyablement évocateur, qui permet à sa poésie retentissante, nostalgique de se dérouler avec une force insaisissable…” (CD "Barber piano Works")

> Lire la critique

Eleftherotypia (Yannis Svolos)

“… Matures, présentés avec une technique sans faille, confiance et clarté dans l'objectif esthétique – musical, ses interprétations ont servi les intentions de ce compositeur exceptionnel russe de façon exemplaire. Son son était vigoureux, agile, enrichi d'explosions brillantes de virtuosité. Ses phrases possédaient une cohésion admirable, même dans les parties les plus lentes, et son spectre d'expression était d'une étendue impressionnante, …des indiscrétions contemplatives en pianissimo, … aux marches à la charge démoniaque et aux parodies mélodiques sur des rythmes dansants…” - “… par-dessus tout, il y avait la mise en avant de ce son absolument spécial et ce style d'écriture sémantiquement ambigu du compositeur, étonnamment convaincante, claire et cohérente qui ont offert une qualité rare et un poids particulier à cette expérience auditive réellement unique! ” (Chostakovitch)

> Lire la critique

Imerisia (Giorgos Leotsakos)

“…Barber – piano concerto – la merveilleuse Lilia Boyadjieva dans une apothéose de maitrise technique (arpèges splendides, résonnances parfaitement claires, par l'usage savant de la pédale) et une beauté sonore brillante: les couleurs et leurs ombres, en suivant la densité changeante de la composition pianistique, ont clarifié toute la construction thématique de l'œuvre…” (Barber, concerto pour piano)

> Lire la critique

Eleftherotypia (Yiannis Svolos)

“… suivi du très populaire concerto pour piano en sol majeur (de Ravel). Il était interprété par Lilia Boyadjieva, une pianiste au spectre d'expression particulièrement vaste, bien connue du public athénien de longue date. Déjà depuis les premières notes sont apparus la main ferme, la précision athlétique, la manipulation stylistiquement approprié du poids du son pianistique, les réflexes foudroyants tant que légers… ” - “…D'une grande perspicacité et culture, la pianiste bulgare a rendu avec facilité et réussite les humeurs ambivalentes et les références jazzistiques du concerto. Pour une fois et une seule, KOA (l'Orchestre d'état d'Athènes) semblait disposer des reflexes impeccablement ajustés pour correspondre sans se faire violence au jeu extrêmement exigeant d'un soliste de hautes performances. Résultat: une écoute de celles dont l'auditeur jouit littéralement d'un bout à l'autre. ” (Ravel, concerto pour piano)

> Lire la critique

Kathimerini (Nikos Dontas)

“Un concert Art Déco – Elle est toujours la bienvenue, la très bonne pianiste Lilia Boyadjieva, qui est revenue à Athènes pour le concerto pour piano et orchestre en sol de M. Ravel (…). Le jeu propre et précis de la pianiste bulgare a été parfaitement adapté à la composition éthérée, taquine, ingénieuse de Ravel qui reflète le style de vie insouciant, luxueux et moderne de l'époque Art Déco. Dans les parties rapides, le style sobre de la pianiste mettait en avant les rythmes mécanistiques des années '30, constituant, en même temps, une référence au style de D. Scarlatti. De l'autre côté, dans les parties lentes, cette même approche propre et claire a résulté en de la transparence insouciante et de la légèreté.” (Ravel, concerto pour piano)

> Lire la critique

English versionLilia_Boyadjieva_-_official_site.html